0696 48 10 62

0696 48 10 62

Articles du Centre Graine de Plénitude

 

L’ego n’est qu’une ombre, une obsession et une illusion. Toute vie est une, et c’est toi-même                                                                                                                                   

                                                                                                       Swâmi Râmdâs

 

Etes – vous de ceux qui ont dans la tête un commentateur permanent, une petite voix qui incite à faire ou qui limite, qui critique et qui juge ?

Avez-vous tendance à la comparaison et de fait à ne jamais être totalement heureux parce - qu’insatisfaits ?

Dans notre quotidien, l’égo est à l’œuvre en permanence et de manière insidieuse. Il aime à s’immiscer dans toutes les sphères de notre vie, désireux qu’il est d’occuper la première place.

Mise en sens de l’Ego

L'égo désigne le Moi, c'est à dire la représentation et la conscience que tout individu a de lui-même.

Freud décrit le Moi comme étant une des instances psychiques de notre personnalité, avec le Ca et le Surmoi. Le Moi est le représentant des intérêts de la totalité de la personne et serait responsable des mécanismes psychologiques de défense inconscients.

Agissant comme un véritable contrôleur, le Moi va intercepter les éléments venant de la réalité, de notre inconscient, de notre surmoi (conscience morale qui juge, critique provenant de nos conditionnements) et fait un travail permanent d’arbitrage afin de nous permettre d’agir.

Dans son expression, l’égo est la partie de nous qui sait ou croit savoir : c’est elle qui juge et se juge, c’est elle qui critique et se critique, c’est elle qui culpabilise et fait culpabiliser, c’est encore elle qui sait comment faire, qui a peur, qui se défend, qui doute…

L’égo se manifeste par cette voix incessante que nous entendons. Elle nous raconte des histoires et se nourrit d’histoires que nous nous racontons. C’est un personnage auquel nous nous identifions, une illusion à laquelle nous nous accrochons et qui nous pousse à nous croire « au centre » ou « le centre » du monde.

Dans le domaine spirituell'ego est souvent perçu comme un frein qui nous limite dans l’atteinte de notre épanouissement en nous empêchant d’atteindre une forme de profondeur, de dépassement de soi.


Quand l’Ego prend le dessus…

Une confiance en soi excessive, une fierté exacerbée, une obsession de perfection, un fort désir d’être reconnus de l’autre sont les symptômes des racines de l’égo.

Nous disons souvent de l’autre qu’il a un égo surdimensionné lorsque nous le percevons comme égoïste, se positionnant au-dessus de l’autre, nous donnant l’impression d’être un sachant, de détenir la vérité, de penser bien, alors que pour lui, les autres manquent d’objectivité, d’ouverture d’esprit, de justesse dans les propos ou les attitudes.

Si nous sommes de ceux qui permettent à leur égo de s’exprimer, nous serons animés par la croyance, la certitude que nos valeurs, nos pensées, notre mode de vie, nos choix sont les meilleurs et que notre exemple est à suivre par tous.

Sur notre chemin de croissance personnelle, pratiquons l’humilité. Gardons-nous de croire cela, car chacun passe par la case « Ecole de la vie », chacun apprend de ses vécus, se construit des enseignements de sa vie. A chacun son chemin, à chacun sa route, à chacun ses repères et à ce titre, personne ne peut se croire meilleur qu’un autre car qu’y suis-je pour savoir ce qui est bien ou bon pour l’autre ?

Soyons vigilants,

Soyons attentifs à nous-mêmes,

Soyons respect et tolérance pour le chemin de chacun,

Afin que notre Ego ne prenne pas toute la place et que notre beauté intérieure ne soit floutée par l’ombre de l’Ego.

 

Faire le choix de réduire son Ego…

Un égo démesuré est un obstacle à notre développement, à notre liberté à être de manière authentique car il est à l’origine de :

  • Frustrations, risques d’échecs à répétition, absence de satisfaction, les attendus étant si importants
  • Source de stress en présence de désirs non assouvis
  • Difficulté à être et à jouir du moment présent
  • Relations aux autres conflictuelles
  • Difficulté à aller vers une autocritique constructive
  • Risque de se replier sur soi

Mais alors, quel est vraiment l’enjeu lorsque nous voulons gagner à tout prix ou que nous nous sentons en compétition avec l’autre ?

Le véritable enjeu serait de faire le choix de :

  • Pratiquer le lâcher prise et l’acceptation de ce qui est
  • Prendre conscience de notre propre personnalité, l’accepter afin de faire taire notre appétence pour notre comparaison aux autres
  • Développer notre capacité à nous aimer avec le potentiel qui est nôtre
  • Vivre dans la pleine conscience de l’instant présent à notre être car l’’être n’a pas de mécanisme de défense, il « est »

 

Faire le choix de réduire son ego passe par notre compréhension que notre petit moi n’est rien à côté du Grand moi qui est à l’intérieur de nous, notre Essence même.

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.