06 96 48 10 62

Graine de Plénitude by Colette Rosinet
Boosteuse de changement

06 96 48 10 62

Nos masques, une manière emprisonnante d'être au monde

08 Avr 2022 Centre Graine de Plénitude OZ' E, le Blog du Cabinet Graine de Plénitude by Colette Rosinet pour faire le choix d’être plutôt que de paraître

Nos masques, une manière emprisonnante d'être au monde

 

Dès notre conception, nous sommes impactés par des attentes qu’elles soient familiales, sociétales, culturelles transgénérationnelles.

Puis, nous naissons avec nos structures de personnalité qui nous serviront de filtres, de paires de lunettes pour regarder ce monde qui nous est étranger.

Petits, nous sommes remplis de liberté, de créativité, de joie, d’exaltation, de spontanéité, d’authenticité.

Durant les 6/7 premières années de vie, nous vivons nos propres expériences d’humain. Nous serons alors confrontés à notre relation à nous-mêmes, à nos figures parentales, aux autres… Eponges émotionnelles, nous regarderons et percevrons le monde avec nos ressentis et en racine, notre besoin d’attachement, d’appartenance, d’amour, de reconnaissance.

En permanence, nous filtrons tout ce que nous aurons à vivre et déterminerons ainsi notre carte du monde. De notre carte du monde naîtra notre réalité, notre vision.

Progressivement, nous faisons le choix de nous adapter et développons nos propres mécanismes de survie : nous nous entourons d’une carapace, d’une cuirasse qui peut se manifester sous différents aspects ou masques. Notre vie devient donc un terrain de jeu ou s’animent différents personnages représentant nos sous- personnalités ou notre persona.

Carl Gustave Jung, définit la persona comme étant ce que quelqu’un n’est pas en réalité, mais ce que lui-même et les autres personnes pensent qu’il est. Pour lui, la persona n’a rien de réel, elle est une interface entre l’individu et la société.

La persona serait donc tous ces masques que nous revêtons pour être au monde c’est – à – dire, les différents comportements que nous adoptons dans notre relation aux autres. Ce peut être des attitudes de toutes natures et leur point commun est qu’elles ne reflètent pas notre profonde réalité.  

Ainsi, Lorsque nous sommes en relation avec les autres, nous faisons le choix de comportements qui nous semblent être les plus appropriés car se rapprochant de l’attendu sociétal.  Nous mettons des masques successifs pour paraître ce que nous pensons qu’il serait mieux que nous soyons : le gentil, le méchant, le perfectionniste, le fort, le généreux, le serviable, le dur, l’arrogant, le sauveur, le boute-en-train, le moralisateur, le justicier … Nous cachons ainsi à la face du monde, qui nous sommes réellement.

Ces masques ne sont pas nous, ne traduisent pas intériorité. Ils constituent de véritables artifices, compromis et sont le reflet de ce que nous voulons présenter au monde.

Lorsque notre persona s’exprime, elle réprime ce qu’elle perçoit de nous comme étant négatif, sans valeur ou gênant voire honteux.

En adoptant ces choix, nous répondons davantage aux désirs des autres c’est-à-dire de notre famille, de nos proches, de nos amis, des normes sociales, que de nos réels besoins.

Dans notre grande peur de nous montrer tels que nous sommes, dans notre grand désir d’être appréciés et reconnus, jour après jour, nous nous déguisons pour faire face à nos responsabilités, à nos rôles sociaux, à nos fonctions, à notre positionnement hiérarchique et nous nous y identifions.

En nous identifiant à notre persona, à notre fonction, à notre uniforme, notre vie se transforme en une véritable scène de théâtre. Doucement mais sûrement, nous nous éloignons de notre Moi et prenons le risque de nous épuiser, de nous perdre, de ne plus savoir qui nous sommes.

Nous montrons au monde ce que nous sommes devenus, pas ce que nous sommes réellement.

Comme le dit si bien André Berthiaume : « nous portons tous des masques, et, il vient un temps où on ne peut plus les retirer sans s’arracher la peau ».

Il est indéniable que c’est dans notre essence même que se trouve notre vraie beauté, notre authentique nature.

Nous gagnerions donc à nous accepter tels que nous sommes avec bienveillance, à faire le choix de nous connecter à nous-mêmes afin d’y puiser l’élan d’une expression authentique de notre Etre. C’est le chemin qui nous réconciliera avec nos vrais besoins qui, s’ils sont perçus, écoutés, respectés nous aideront à poser des actes justes qui contribueront à une vie épanouissante car en accord avec Soi.

Il est vain de faire porter la faute de nos choix aux autres, il est urgent de prendre notre part de responsabilité dans nos choix de vie.

Il est vain de chercher à plaire à tous, il est essentiel d’être profondément en accord avec Soi.

Trop de personnes arrivent au terme de leur vie avec des regrets, avec le sentiment de n’avoir pas vécu en accord avec qui elles sont réellement, de s’être conformées aux attentes des autres, de s’être laissées polluées par des remarques, des regards, des non -dits souvent interprétés…

Nous sommes appelés à vivre notre vie et à la vivre pleinement.

Alors,

Osons faire le choix d’Etre plutôt que de Paraître,

Osons nous montrer au monde tels que nous sommes réellement

 

De Coeur à Coeur


Articles similaires

Invitation à me rencontrer

OZ' E, le Blog du Cabinet Graine de Plénitude by Colette Rosinet pour faire le choix d’être plutôt que de paraître

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.