06 96 48 10 62

Graine de Plénitude by Colette Rosinet
Boosteuse de changement

06 96 48 10 62

Les coulisses du fonctionnement humain

13 Déc 2021 Centre Graine de Plénitude OZ' E, le Blog du Cabinet Graine de Plénitude by Colette Rosinet pour faire le choix d’être plutôt que de paraître

Les Coulisses du fonctionnement humain

A la base du fonctionnement humain, différentes notions me semblent importantes à intégrer :

  • Première notion : l’inconscient

Au sein de la psyché, 3 instances : l’inconscient, le subconscient et le conscient.

L’inconscient contient nos souvenirs, nos désirs, nos pulsions, nos décisions. Nous y refoulons un certain nombre de matériaux issus de nos vécus, qui y restent stockés. L’inconscient détient donc une grande part de nos vécus. Ces matériaux font l’objet de censures et nous préservent de remontées trop douloureuses.

Ils reviennent parfois à la conscience grâce aux rêves, aux actes manqués et aux lapsus.

Il faut savoir que 99 % de nos fonctionnements ont une origine, une racine qui est inconsciente.

  • Deuxième notion : nos structures de personnalité

Nous arrivons au monde avec nos structures de personnalité.

Parmi ces structures, je m’arrête sur celles qui ne sont pas pathologiques et pour chacune, j’associe un mot clé représentatif de notre manière d’être. Il s’agit de :

  • La structure paranoïaque avec pour mot clé « se sent persécuté »
  • La structure skizoïde avec pour mot clé « être coupé de ses émotions »
  • La structure schyzotypique avec pour mot clé « atypique »
  • La structure hystérique ou histrionique avec pour mot clé « théâtrale »
  • La structure narcissique avec pour mot clé « égocentré »
  • La structure évitante ou anxieuse avec pour mot clé « tendance à l’évitement »
  • La structure dépendante avec pour mot clé « manque de confiance en soi »
  • La structure phobique avec pour mot clé « peur de tout »
  • La structure obsessionnelle – compulsive avec pour mot clé « obsédé »
  • La structure antisociale avec pour mot clé « contre tout »

C’est à partir de nos structures de personnalité qui nous percevons et comprenons le monde. Elles nous servent de filtres, de paires de lunettes pour voir le monde. Toutes les situations que nous vivons, nous les regardons et les percevoir à partir de nos structures de personnalité et c’est ainsi que nous définissons notre carte du monde. 

Ce que nous percevons devient notre réalité, pas la réalité mais uniquement la nôtre.

  • Troisième notion : les stades de développement

Freud a défini différents stades de développement de l’être humain et y a associé les problématiques qui s’y jouent

  • De 0 à 3 mois, le stade narcissique où se jouent les problématiques d'estime de soi, de confiance en soi, de crainte du regard de l’autre
  • De 3 mois à 18 mois, le stade oral où se jouent les problématiques de l'addiction, de la communication, des troubles du comportement alimentaire, de l'oralité, difficulté à affronter le silence
  • De 18 mois à 4 ans, le stade anal où se jouent les problématiques du donner / recevoir, la tendance à l'ordre, au contrôle, la peur de manquer
  • De 4 ans à 6/7 ans, le stade phallique où se jouent les problématiques de place, la dépendance aux autres, la difficulté à prendre des décisions, la peur de l'échec
  • De 6 à 11/12 ans, période de latence où l’enfant se tourne vers les activités extérieures

Lorsque ces stades ne se déroulent pas correctement, l’être humain met en place des comportements issus de ces dysfonctionnements qui se manifestent tout au long de sa vie s’il n’y travaille pas.

  • Quatrième notion : le besoin d’amour et de reconnaissance

Il est un besoin qui me semble être universel qui est le besoin d’amour et de reconnaissance. L’être humain a besoin de se sentir reconnu et aimé. Il a besoin de se sentir appartenant et intégré à un groupe.

Ce besoin d’amour lui est vital.

Dès sa naissance l’enfant cherche à nourrit avec ses figures parentales, des liens d’attachement. Ces liens lorsqu’ils sont nourrissants contribuent à sa sécurité et à sa stabilité affective.

Cette quête d’amour, bien que souvent inconsciente, est un ingrédient déterminant dans nos différents choix.

Nous cherchons en effet à répondre à ce que nous pensons être attendu de nous.

Nous faisons régulièrement le choix du faire plaisir à l’autre en espérant recevoir cette reconnaissance à laquelle nous aspirons.

C’est ainsi que sans cesse, nous prenons des décisions qui exigent de nous que nous nous adaptions et en nous adaptant ainsi, nous nous éloignons de nous, de nos besoins, de nos désirs.

A la base de nos fonctionnements, de notre manière d’être au monde, il y a donc des mécanismes sous - jacents, il y a des racines qui permettent de les mettre en sens, de comprendre notre vision de la réalité, de comprendre nos comportements.

 

Osons questionner nos fonctionnements quotidiens et prendre conscience de ce qui s’y joue.

Osons regarder la réalité comme étant votre réalité

Regarder ainsi notre vie nous permet de mieux nous comprendre et aussi d’être tolérance pour qui est l’autre.

 

De cœur à coeur


Articles similaires

Invitation à me rencontrer

OZ' E, le Blog du Cabinet Graine de Plénitude by Colette Rosinet pour faire le choix d’être plutôt que de paraître

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.