0696 48 10 62

Graine de Plénitude by Colette Rosinet
Boosteuse de changement

0696 48 10 62

Dire STOP à vos croyances limitantes 

14 Mai 2022 Centre Graine de Plénitude OZ' E, le Blog du Cabinet Graine de Plénitude by Colette Rosinet pour faire le choix d’être plutôt que de paraître

Dire STOP à vos croyances limitantes 

 

Bien souvent lorsque je parle à mes clients de leurs croyances, ils sont surpris, ne comprennent pas toujours ou les associent à la religion. En fait, ils questionnent ma question parce - qu’ils ont du mal à appréhender cette notion, du mal à percevoir leurs croyances. A croire qu’ils n’en ont pas. Et pourtant, elles sont puissamment à l’œuvre dans nos choix et dans nos non - choix.

Olivier Wendell Holmes nous dit à propos des croyances « Nous recevons tous au berceau les croyances de notre tribu en tatouage ; la marque peut sembler superficielle, elle est indélébile. »

Dans notre quotidien, nos croyances sont omni présentes de manière insidieuse, souvent inconscientes parce - qu’incrustées dans les couches profondes de notre psyché. Elles aiment à s’immiscer dans toutes les sphères de notre vie, dans nos rapports à nous-même, aux autres, aux choses de la vie.

 

Mais, qu’est-ce qu’une croyance ?

La croyance est une opinion, prenant la forme d’une conviction intime ou d’une certitude qui exclut le doute, sur laquelle s’appuie la psyché humaine pour considérer quelque chose comme vraie ou réelle sans fondement rationnel qui l’atteste.

Elle s’applique parfois sans possibilité de discussion et dans un respect absolu.

La croyance est donc le fait de croire en quelque chose, de la tenir pour véritable, d'être persuadé ou intimement convaincu que cette chose est vraie ou qu'elle existe.

La croyance, un conditionnement prenant racines dans des mécanismes mis en place dès l’enfance

 

L’enfant arrive au monde déjà porteur de certaines empreintes qu’elles soient liées à des mémoires transgénérationnelles ou à des vécus intra utérins.

Petit, il est rempli de liberté, de créativité, de joie, de spontanéité, d’authenticité…. Puis, dans sa grande vulnérabilité, il est progressivement impacté par les matériaux de construction qu’il puise dans son éducation familiale, dans sa relation à ses figures parentales, dans les injonctions culturelles, sociétales, religieuses, dans ses vécus…

Ces premières empreintes sont impactantes et déterminantes pour son fonctionnement car à partir de la perception qu’il en aura, il prendra des décisions qui détermineront sa manière d’être au monde.

Parmi ces empreintes, il y a les croyances bien souvent véhiculées par nos figures parentales et qui prennent appui sur les traditions, les proverbes, la religion, la superstition. Elles nous apparaissent indiscutables, évidentes, sans possibilité de les remettre en cause, de les regarder et de questionner leurs fondements.

Prenons conscience que ces croyances sont des conditionnements opérants à notre insu, qui nous emprisonnent bien plus que nous n’en soyons conscients.

Prenons conscience l’expression de ces croyances trouve ses racines dans notre loyauté invisible à nos ancêtres, à nos parents, aux préceptes religieux…

La croyance est donc un conditionnement opérant au-delà de notre champ de conscience. Et c’est là, un point déterminant qui peut être un frein pour oser le changement.

Nous sommes habités par des croyances de nature :

Dynamisantes qui nourrissent notre confiance, nous permettent d’avancer et de nous réaliser

Et aussi

Limitantes qui sont des freins à l’expression de notre plein potentiel

Nous sommes ainsi pétris de croyances sur la vie, sur nous-mêmes, sur les femmes, sur les hommes, sur l’argent, sur la famille…

Lorsque nous fonctionnons, nous sommes soumis à des schémas répétitifs qui nous font basculer en mode « pilotage automatique ». Rappelons ici que des mécanismes inconscients contrôlent 99% de nos comportements.

Ainsi, si nous faisons plein feu sur une situation vécue, nous nous apercevons de l’existence d’un cercle vicieux : à la base, il y a une croyance limitante qui influe sur une pensée, qui influe sur une émotion, qui influe sur un comportement qui entraîne une situation qui va réactiver et renforcer la croyance.

Nous nous retrouvons donc pris dans une spirale qui peut s’avérer destructrice ou tout au moins réductrice et freinante pour notre pleine expression.

De fait, un sentiment d’impuissance s’installe et le pessimisme qui l’accompagne nous empêche de constater que la porte de notre prison n’est pas fermée.

Vous l’avez compris, votre système de croyances limitantes vous maintient dans une prison psychologique.

Cependant, nous avons toujours le choix… Alors, que décidez – vous désormais ?

Subir les conséquences de vos conditionnements ?

ou

Regarder vos conditionnements et faire le choix d’une vie autrement ?

Si nous acceptons l’idée que nos croyances n’ont pas de fondement réel d’une part, que ce sont nos choix répétitifs qui les renforcent d’autre part, nous ouvrons un champ du possible : nous autoriser à les questionner et les dépasser.

Osons regarder nos croyances : sont-elles limitantes ou aidantes ?

Osons faire le choix de questionner nos croyances limitantes pour nous en libérer

Avec respect et bienveillance pour leurs racines, observons nos croyances, leur origine, leurs conséquences sur notre vie et sur nous-même, déconstruisons pour reconstruire et ainsi être davantage acteurs de notre vie.  

 

De Cœur à Coeur


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.